Programmes d’éducation pour la santé

Projet EPIDE san’T (EPIDE sans Tabac)


Pourquoi ce projet ?
Prendre soin de sa santé, un axe de travail pour l’EPIDE, établissement pour l’insertion professionnelle des jeunes : L’EPIDE de Brétigny sur Orge accueille des jeunes, de 18 à 25 ans, volontaires à l’insertion. Cette structure a en effet pour mission d’assurer, au terme d’un projet éducatif global, l’insertion sociale et professionnelle de jeunes hommes et femmes volontaires. Ce parcours intègre notamment la dimension santé et favorise la mise en place d’actions spécifiques de prévention.

Une consommation de tabac qui reste importante chez les jeunes : Chez les jeunes, la consommation de tabac a diminué depuis 2000, passant de 41,1% à 25.1% en 2017 . Cette diminution importante cache de fortes inégalités sociales de santé : les jeunes en apprentissage, en situation de déscolarisation ont une prévalence tabagique plus importante : 59,9% déclarent fumer tous les jours contre 28,9% des élèves ou étudiants .

Les objectifs principaux de ce projet sont de réduire le tabagisme chez les jeunes de l’EPIDE, d’accompagner ceux le souhaitant vers l’arrêt du tabac et de renforcer le comportement des non-fumeurs.


Quelles sont les interventions de prévues ?
Tous les jeunes ayant intégré l’EPIDE sont concernés par ce projet. Un mois après leur arrivée dans la structure, ils participent à une journée à Antéia avec des ateliers sur la prévention du tabac permettant d’aborder la connaissance d’effets à court terme comme la perte du goût et de l’odorat, la compréhension du mécanisme des addictions avec réflexions sur leur statut tabagique et de travailler les compétences psychosociales. Suite à cette journée, ils peuvent bénéficier, s’ils le souhaitent, d’ateliers collectifs d’aide à l’arrêt du tabac sur plusieurs séances. 6 sessions d’intervention sont prévues sur une année.

Comment est évalué le projet ?
Pour évaluer l’efficacité du dispositif mis en place, un établissement témoin, l’EPIDE de Montry, participe au projet. Celui-ci accueille un public aux caractéristiques similaires de celui avec intervention, l’EPIDE de Brétigny.

Le recueil de données s’effectue dans ces deux établissements et est mené uniquement pour les jeunes ayant donné leur accord : un courrier d’information avec un formulaire d’opposition leur est remis après explication du projet. Le recueil de données s’effectue sur un questionnaire rempli sur internet avec un numéro d’anonymat. Seul l’infirmière de l’EPIDE a la correspondance des numéros d’anonymat et des noms et prénoms des élèves et seule la Fondation JDB a accès aux données. Le recueil de données s’effectue avant la venue à Antéia (1 semaine avant) par l’infirmière de l’EPIDE, puis 1 mois après leur venue, également par l’infirmière de l’EPIDE. Les données sont stockées par la Fondation JDB.

Quels sont les partenaires du projet ?
Différentes structures se sont associées pour ce projet, avec un rôle spécifique :
- La coordination du projet est assurée par la Fondation JDB ainsi que le recueil de données ;
- La coordination scientifique du projet est assurée par l’Université Paris Sud ;
- La coordination des jeunes est assurée par l’EPIDE de Brétigny sur Orge ;
- L’accompagnement des jeunes fumeurs et l’accompagnement du projet est assuré par l’Etablissement Public Barthélémy Durand, notamment via le CSAPA l’Espace d’Arpajon ;
- L’accompagnement de l’évaluation statistique est assuré par l’association APPRES de Clermont-Ferrand.

Ce projet a reçu un soutien financier de l’ARS Ile-de-France au titre de l’année 2019.
Par ailleurs, il bénéficie d’un soutien du Conseil Départemental de l’Essonne et du Comité de l’Essonne de la Ligue contre le cancer.

 

1 Résultats ESCAPAD 2017
2 La consommation de tabac en France et évolution : résultats du Baromètre santé 2014 Guignard1 et coll.


©Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives